Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Résultats de 1 à 10 sur 39
  1. #1
    Administrateur Avatar de Fabien
    Inscrit
    16/02/2011
    Localisation
    Hyères Les Palmiers - Var
    Messages
    14 508
    Véhicule
    Peugeot 208 GTi BPS Rouge Rubis
    Kilométrage
    17000 kms
    Blog Entries
    155
    Images
    1078
    Mentionné
    974 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux terri

    Retour sur le Dakar dès 2015 !



    Racée, musclée, bestiale… la Peugeot 2008 DKR réunit tous les attributs d’une conquérante à l’appétit féroce. C’est au volant de cette impressionnante lionne, taillée sur mesure, que Carlos Sainz et Cyril Despres partiront à l’assaut du prochain Dakar au sein du Team Peugeot Total.

    Trois semaines après la retentissante annonce de la participation de Peugeot, Red Bull et Total au Rallye Dakar 2015, la lionne qui portera les couleurs de l’équipe dévoile enfin ses formes tant attendues. L’air de famille avec le dernier-né des crossovers de Peugeot est évident. Toutefois, contraintes de la compétition obligent, la 2008 DKR a pris du muscle et présente, dans toutes ses dimensions, des proportions extrêmes. Cette ligne spectaculaire est le fruit d’une coopération étroite entre le centre du style de Peugeot et le bureau d’études de Peugeot Sport. La comparaison avec la version de série est saisissante !

    Loin d’un simple exercice de style, la ligne agressive de la 2008 DKR a bien sûr été influencée par des impératifs techniques, comme le confirme le chef de projet au sein de Peugeot Sport, Jean-Christophe Pailler : « Nous avons effectivement communiqué au centre du style un cahier des charges très précis déterminant les dimensions fondamentales, le volume intérieur, la taille des roues, les débattements de suspension ainsi que des données aérodynamiques provenant de simulations ».

    A cette fin, le bureau d’études de Peugeot Sport a dû trancher très tôt sur un choix fondamental. Comment propulser cette bête de course ? Opter pour un 4 x 4 ou pour une deux roues motrices ? Les dispositions du règlement sont telles que ce facteur conditionne en effet deux paramètres importants de la voiture : « Nous avons procédé à une analyse très poussée de ce qui se pratique en rallyes raids en évaluant très précisément les atouts des différentes possibilités et avons retenu une approche assez différente de la concurrence. En considérant les aptitudes au franchissement et la faculté à rouler dans le sable qu’offrent les deux roues motrices, nous avons finalement opté pour ce choix. Cela nous permet de bénéficier de roues plus grandes et de débattements de suspension plus généreux ». Conséquence directe : la 2008 DKR est équipée de pneus Michelin de 37 pouces, soit près de 94 cm de diamètre !
    Ces données ont, bien sûr, particulièrement impacté le travail des stylistes de Peugeot. Une équipe de quatre personnes a relevé ce défi avec passion afin de donner forme au fauve qui affrontera, sous peu, les pièges des rallyes raids : « Toute la difficulté a été de transformer les codes stylistiques pour les appliquer à une base technique et à des exigences très différentes dictées par le terrain inhospitalier, explique Giovanni Rizzo, styliste extérieur 2008. Il y avait deux manières de procéder : prendre une 2008 de série et lui ajouter des pièces rapportées ou bien s’inspirer des thèmes de la 2008 pour dessiner une nouvelle voiture en fonction des contraintes données. C’est ce que nous avons choisi de faire : une réinterprétation de la 2008 ! La 2008 DKR, par exemple, n’a pas de porte arrière et se présente donc comme la vision d’un Coupé 2008. »

    S’il a été assez facile d’appliquer à cette baroudeuse invétérée les astuces stylistiques de la voiture de série sur la partie arrière, la partie avant a, en revanche, demandé plus de travail, comme le confirme Michaël Trouvé, le responsable silhouette au centre du style de Peugeot : « Pour des raisons liées aux conditions de franchissement propres aux difficultés qui attendent nos pilotes sur les épreuves sportives, l’angle d’approche est très vertical. Cela induit un porte-à-faux très réduit et donc un bloc avant très différent de la série. Heureusement, l’équipe technique a vraiment été à notre écoute et a repositionné certains éléments qui pouvaient nous contraindre. Elle nous a ainsi laissé un petit espace de liberté pour dessiner une face avant qui soit, le plus possible, l’expression de la 2008.».

    Cette complicité intense, étalée entre septembre 2013 et janvier dernier, a permis d’offrir à la 2008 DKR une allure très spectaculaire et inspirée qui rompt avec les codes en cours en rallyes raids. Ayant déjà disputé sept Dakar sous l’aile de Red Bull, aussi bien sur des véhicules à 2 roues motrices que sur des 4x4, Carlos Sainz connaît par cœur les contraintes techniques des exigeantes étapes sud-américaines et il est conquis par le format de sa nouvelle monture : « La philosophie de la 2008 DKR est vraiment radicale avec beaucoup de nouvelles idées. Elle ne ressemble à aucune autre voiture deux roues motrices. Elle est vraiment très compacte et c’est un point très intéressant. Après avoir disputé mes deux derniers Dakar avec des deux roues motrices, je suis convaincu qu’il est possible de gagner le Dakar avec ce choix technique. Bien sûr, cela implique de concevoir une voiture très spéciale qui puisse se montrer aussi à l’aise sur tous les types de terrains. Je suis certain que Peugeot Sport a le savoir-faire pour y parvenir et pour déployer la technologie et le travail nécessaire. Cela s’annonce comme un défi technique unique et stimulant pour toute l’équipe. »

    En attendant de faire rugir sa mécanique, pour l’instant tenue secrète, et d’avaler kilomètres et poussière sous les couleurs de Red Bull et Total, la 2008 DKR fait, en tout cas, déjà sensation avec une ligne à couper le souffle.

    INFOS MEDIA

    Photos & vidéos en HD disponibles gratuitement pour usage éditorial sur :http://www.redbullcontentpool.com/motorsports

    Lien direct vers la compilation media (photos, textes, videos) : http://www.redbullcontentpool.com/peugeotreturnstodakar

    Trailer vidéo et clip également disponibles via le player exportable sur :http://www.redbull.com/Peugeot-returns






  2. #2

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    il a de la ♥♥♥♥♥♥

  3. #3
    Membre enregistré Membre Expert
    Inscrit
    09/03/2014
    Messages
    246
    Mentionné
    0 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    Je dirai même + elle est monstrueuse !!!

  4. #4
    Membre enregistré Membre Habitué
    Inscrit
    10/04/2014
    Messages
    36
    Mentionné
    1 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    Monstrueuse oui :)
    En espérant que Peugeot vont sortir des versions siglée RedBull.

  5. #5
    Administrateur Avatar de Fabien
    Inscrit
    16/02/2011
    Localisation
    Hyères Les Palmiers - Var
    Messages
    14 508
    Véhicule
    Peugeot 208 GTi BPS Rouge Rubis
    Kilométrage
    17000 kms
    Blog Entries
    155
    Images
    1078
    Mentionné
    974 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    L’audacieux pari technique de la Peugeot 2008 DKR



    Après avoir frappé les esprits avec la ligne stupéfiante de la 2008 DKR, le Team Peugeot-Total lève enfin le voile sur les entrailles de cette bête de course. C’est bien sur deux roues motrices que ce félin musclé défiera les 4x4 sur le prochain Dakar.
    Dunes, montagnes, rios, canyons, fournaises, désert de sel, terrains cassants, fesh-fesh…Voilà quelques-unes des réjouissances qui attendent la 2008 DKR lors du prochain Dakar. Pour relever ce terrible défi, le team Peugeot-Total a misé sur un choix technique très osé : « à l’instar de ce que nous avions fait aux 24 Heures du Mans en choisissant une voiture fermée, nous avons décidé de partir sur un concept novateur, résume Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. Dans le cas des rallyes raids, la grande question est de savoir s’il faut recourir à quatre roues motrices ou seulement deux. Après analyse, nous avons choisi d’optimiser le concept des deux roues motrices qui présente des avantages très intéressants ». Une démarche audacieuse et spectaculaire pour tenter de devenir la première deux roues motrices à motorisation diesel à gagner le Dakar.

    Afin d’équilibrer les chances de chacun, le règlement compense en effet les prédispositions naturelles des 4x4 en octroyant quelques précieux avantages aux deux roues motrices. Jean-Christophe Pallier, responsable technique du projet Dakar, résume ces atouts : « en sport automobile, le poids est l’ennemi de la performance. Or, en rallye-raid, une voiture à deux roues motrices est autorisée à embarquer un poids nettement inférieur à un 4x4. Elle a aussi droit à des roues plus grandes, ce qui lui offre un avantage certain pour se jouer des nombreuses embûches du terrain. Cette caractéristique permet en prime de limiter le porte à faux avant. La 2008 KR peut ainsi presque monter des murs verticaux ! Et ce n’est pas tout : en adoptant des débattements de suspensions plus généreux - 460 mm au lieu de 250 mm - elle dispose d’une bien meilleure capacité de franchissement et d’absorption des obstacles. C’est un atout crucial sur un Dakar ! ». Autre avantage de taille : le télé-gonflage qui permet de modifier la pression des pneus depuis l’habitacle au moment d’aborder une dune… De quoi gagner de précieuses minutes par rapport aux équipages de 4x4 !

    Pour profiter pleinement de ces avantages, les ingénieurs de Peugeot Sport ont rivalisé de créativité pour concocter une voiture d’une compacité extrême. Avec son V6 Diesel bi-turbo en position centrale-arrière, la 2008 DKR apparait comme une bête tout en muscles, prête à bondir et à dévorer les obstacles. « Loger tous les organes indispensables dans un si petit espace a été un vrai casse-tête !, concède Jean-Christophe Pallier. Une petite voiture ayant tendance à être plus à l’aise dans les spéciales sinueuses typées WRC, ce format permet de redonner du potentiel à une « deux roues motrices » là où les 4x4 ont habituellement l’avantage ».

    Au-delà de la conviction déjà affichée par Red Bull depuis deux ans qu’une « deux roues motrices » est plus impressionnante et a de beaux atouts à faire valoir, même sur des terrains aussi inhospitaliers, cette option technique fait sens pour le constructeur français, comme le souligne Bruno Famin : « Etant donné que la 2008 de série est un crossover deux roues motrices équipé de la technologie Grip Control, qui lui permet de passer un peu partout, il est pertinent de voir la 2008 DKR s’attaquer aux difficultés du Dakar avec seulement deux roues motrices ». Il ne reste plus qu’à lâcher le fauve !

    Fiche technique - 2008 DKR :

    MOTEUR
    Type
    Cylindrée
    Nombre de soupapes
    Emplacement
    Nombre de cylindres
    Puissance
    Couple
    Régime maxi
    Vitesse maxi
    Lubrifiant
    V6 bi turbo Diesel
    2993 cc
    24
    Central arrière
    6 en V à 60°
    340 ch
    800 Nm
    5000 tr/mn
    200 km/h
    TOTAL QUARTZ 10 W 50
    TRANSMISSION
    Mode
    Boîte de vitesses
    2 roues motrices
    Longitudinale 6 vitesses à commande séquentielle manuelle



    Lubrifiant
    TOTAL 755 HPX 80 W 140
    CHASSIS
    Structure Carrosserie
    Tubulaire en acier Carbone
    SUSPENSIONS / FREINS / DIRECTION
    Suspension Ressorts Amortisseurs
    Débattement
    Barres anti-devers Direction Freins
    Disques
    Jante
    Pneus
    A double triangles
    Hélicoïdaux (2 par roue)
    Réglables (2 par roue)
    460 mm total
    AV et AR
    Directe à assistance hydraulique
    Double circuit hydraulique, étriers monoblocs en alliage léger 4 pistons/étrier
    Métalliques ventilés AV et AR
    Disques AV : 355 mm
    Disques AR : 355 mm
    Aluminium 2 parties 17 x 8, 5
    Michelin 37/12, 5/17
    DIMENSIONS
    Longueur
    Largeur Hauteur
    Porte à faux AV Porte à faux AR Empattement
    Capacité du réservoir
    4.099 mm
    2.033 mm
    1.912 mm
    641 mm
    658 mm
    2.800 mm
    400 l

    Galerie Photos :












  6. #6
    Membre enregistré Membre Professionnel
    Inscrit
    19/09/2013
    Localisation
    Doubs
    Messages
    844
    Mentionné
    1 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    Monstrueuse et en plus belle et performante
    Avec ce couple de 800Nm, ça doit pousser fort
    J'espère qu'ils vont gagner

  7. #7
    Administrateur Avatar de Fabien
    Inscrit
    16/02/2011
    Localisation
    Hyères Les Palmiers - Var
    Messages
    14 508
    Véhicule
    Peugeot 208 GTi BPS Rouge Rubis
    Kilométrage
    17000 kms
    Blog Entries
    155
    Images
    1078
    Mentionné
    974 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    La PEUGEOT 2008 DKR dévore les kilomètres



    Le compte à rebours s’accélère en vue du prochain Dakar. L’équipe Peugeot-Total mène le développement de la bestiale PEUGEOT 2008 DKR sur un rythme effréné avec ses trois pilotes stars, dont Cyril Despres qui découvre de nouvelles sensations sur quatre roues.

    Dès 7h du matin, le Team Peugeot-Total est en action. Tel un commando en mission, les mécanos investissent la base d’essais de Château Lastours sur laquelle la PEUGEOT 2008 DKR va procéder à une nouvelle étape de son développement. L’impatience le dispute à l’excitation. Chaque minute compte. Pour la première fois, les trois équipages de la dream team vont se succéder au volant. Après des essais de déverminage menés à Freneuse, Montlhéry et au Creusot, la bête peut s’ébrouer sur des pistes rocailleuses qui offrent un avant-goût d’aventure et d’Amérique du Sud. Maintenant que l’expérimenté Carlos Sainz a identifié les inévitables premiers soucis de jeunesse, ses deux nouveaux équipiers viennent à leur tour prêter main forte. Au programme : la validation d’évolutions apportées au châssis et au système de refroidissement.

    Stéphane Peterhansel prend place dans l’habitacle haut perché de sa nouvelle monture. Le champion français se dirige sans tarder vers cette piste qui constitue un véritable calvaire, même pour un véhicule aspirant à une vie d’aventurier. A mesure que les kilomètres défilent, Stéphane ressent un véritable choc culturel : « ça change sacrément la vie de passer à une deux roues motrices ! », lâche-t-il, enjoué.

    Les runs suivants ne font que confirmer ce premier constat : « Je n’avais jamais conduit une voiture avec autant de débattement de suspension. La vraie première surprise réside dans la façon dont la PEUGEOT 2008 DKR absorbe les trous et les compressions. Moi qui ai eu l’habitude de me faire secouer comme un prunier, je découvre un comportement tout en efficacité et en onctuosité. Là où tu redoutes de prendre un impact, la suspension et les roues de gros diamètre absorbent. C’est une bonne sensation qui permet de passer sur des trous à 120 ou 130 km/h au lieu de 80. Je vais devoir adapter mon style de pilotage… » D’autant que la bête a du tempérament ! « La deux roues motrices est un peu plus joueuse et nécessite un pilotage plus fin. C’est un peu moins facile à contrôler. Il faut vraiment toujours être à la limite de la dérive. Pour le reste, le moteur a un bon caractère, la boîte de vitesses passe bien… Nous sommes encore loin des réglages optimums, mais les premières sensations sont très bonnes : il y a beaucoup de potentiel.

    Que dire alors de ce qui attend Cyril Despres ? L’ancien motard, cinq fois vainqueur en deux roues, commence une nouvelle vie sur quatre roues. A quelques minutes de ce saut dans l’inconnu, il oscille entre l’impatience et une petite pointe d’anxiété qu’il cherche à dissimuler. Après un run à la droite de Stéphane

    Peterhansel en guise de repérage, arrive le moment de prendre les commandes pour la première fois : les yeux émerveillés et tout sourire, il est comme un enfant devant une montagne de cadeaux. Sous les regards de l’équipe, consciente d’assister à un moment historique, il démarre et s’élance – déterminé - pour ce galop d’essais initiatique. Après quelques dizaines de kilomètres, retour à la base : des larmes d’émotion se mêlent aux gouttes de transpiration. « C’est fou !, lâche-t-il, ébahi par l’expérience. Dans tous les domaines, c’est bien mieux que ce que j’imaginais ! Et encore, je suis loin d’être à fond… ».

    Il confesse toutefois une petite erreur aux ingénieurs : « A un moment, je me suis déconcentré. J’ai raté mon rétrogradage et j’ai dû faire un petit surrégime… » Gilles Picard, deux fois vainqueur du Dakar à côté de Luc Alphand et ancien motard lui-même, semble néanmoins très satisfait des débuts de son nouveau complice : « Il me bluffe, le jeune. Il a un pilotage vraiment propre ! ».

    Non loin de là, Carlos Sainz est déjà en train de s’installer dans l’habitacle exigu de la 2008 DKR. Il a assisté aux débuts de Cyril avec l’attention bienveillante d’un grand frère : « Je suis certain qu’il va faire du bon travail et je suis d’ailleurs prêt à l’aider. Stéphane et d’autres ont montré que les motards avaient les qualités pour briller aussi en voiture et je sais qu’il est un redoutable compétiteur ». Le programme concocté par les ingénieurs tout au long de l’été n’a pas vraiment permis aux trois équipages d’envisager de longues vacances estivales : les séances d’essais s’enchaînent à un rythme soutenu et continueront jusqu’à l’expédition vers l’Amérique du Sud.










  8. #8
    Administrateur Avatar de Fabien
    Inscrit
    16/02/2011
    Localisation
    Hyères Les Palmiers - Var
    Messages
    14 508
    Véhicule
    Peugeot 208 GTi BPS Rouge Rubis
    Kilométrage
    17000 kms
    Blog Entries
    155
    Images
    1078
    Mentionné
    974 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    La PEUGEOT 2008 DKR en tenue de combat



    A un mois et demi du départ, la PEUGEOT 2008 DKR entame sa mue et troque sa tenue noire de carbone pour adopter sa livrée de course. Avec cette métamorphose, la bestiale machine est désormais fin prête à prendre son élan et à défier les 4x4 sur le rallye raid le plus exigeant du monde.

    A mesure que le 4 janvier approche, les check-lists du commando formé par PEUGEOT, Red Bull et Total se noircissent à vue d’oeil. A l’inverse, la PEUGEOT 2008 DKR prend des couleurs ! Après sept mois de monochromie, l’arme concoctée par les ingénieurs français change de peau et se pare d’une livrée plus racée, alliance de bleu, de rouge et de blanc, symbole de son imminente entrée en action.

    « Elle paraît bien plus agressive comme ça ! », s’enthousiasme Cyril Despres, peu habitué aux effets de style sur une telle surface de carrosserie. Stéphane Peterhansel, quant à lui, repère tout de suite l’agrément qu’offre ce nouveau graphisme aux équipages : « le fait que l’habitacle soit entouré de blanc est un bon atout contre la chaleur. J’ai déjà roulé avec un toit noir et cela fait une vraie différence ! ».

    Les milliers de kilomètres avalés ces derniers mois au Maroc par la PEUGEOT 2008 DKR ont encouragé toute l’équipe dans sa téméraire entreprise : « Les essais que nous avons menés nous ont confortés dans nos choix techniques », confirme Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport. Toutefois, compte-tenu de la jeunesse de la bête, la prudence est de rigueur : « nous abordons cette aventure avec ambition mais aussi avec beaucoup, beaucoup d’humilité. En attaquant ce programme rallye raid par l’épreuve la plus dure qui soit, nous allons sûrement découvrir beaucoup d’obstacles et de problèmes. Nous devons donc prendre les étapes les unes après les autres. Pour cette première année, notre objectif numéro 1 est d’aller le plus loin possible avec un maximum de voitures ».

    Expert en mise en point et rodé à tous les types de voitures, Carlos Sainz valide le bienfondé des options techniques : « L’équipe a préparé une voiture très spéciale, novatrice, qui offre une véritable polyvalence pour affronter les différents types de terrains que nous sommes susceptibles de rencontrer. Le concept fonctionne bien. A l’issue de nos tests, nous savons que nous pouvons aller très vite même si, comme pour toute voiture de course dans sa première année d’existence, il est difficile d’être sûr à 100 % de sa fiabilité ».

    A 48 jours du départ, le programme est encore bien chargé : dès le 20 novembre, les camions d’assistance, remplis de matériel et de pièces détachées, embarqueront sur le bateau qui les mènera en Argentine. Il faudra ensuite finir de monter les trois voitures de course qui partiront par avion à la mi-décembre, non sans avoir procédé à une ultime séance d’essais au Maroc, début décembre. Les pilotes devront aussi s’adonner à un intense stage de mécanique pour se préparer à toutes les interventions d’urgence sur leur monture ou pour faire face à l’étape marathon (sans assistance extérieure) qui les attends en janvier. Avec un tel planning, les membres du Team PEUGEOT-Total n’ont pas fini d’en voir de toutes les couleurs !




  9. #9
    Administrateur Avatar de Fabien
    Inscrit
    16/02/2011
    Localisation
    Hyères Les Palmiers - Var
    Messages
    14 508
    Véhicule
    Peugeot 208 GTi BPS Rouge Rubis
    Kilométrage
    17000 kms
    Blog Entries
    155
    Images
    1078
    Mentionné
    974 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    Peterhansel : “Je n’ai jamais été aussi vite lors d’un test”



    A moins de deux semaines du départ du Dakar à Buenos Aires, le Team Peugeot-Total a terminé ses tests au Maroc et ses trois PEUGEOT 2008 DKR sont désormais en route vers la capitale argentine. Le verdict de Stéphane Peterhansel, 11 fois vainqueur du Dakar, est sans appel : il n’a jamais conduit une voiture aussi rapide !


    L’objectif de ce dernier test qui se tenait dans l’est marocain était d’évaluer à la fois la performance et la durabilité de la voiture avec les 3 équipages : Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret, Carlos Sainz/Lucas Cruz et Cyril Despres/Gilles Picard.

    Comme c’est le cas sur le rallye Dakar lui-même, il n’est pas toujours possible de maîtriser les éléments. La région d’Erfoud, qui accueillait les tests, a été le théâtre d’inondations spectaculaires, rendant les terrains difficiles mais permettant d’éprouver la voiture dans ce contexte et ainsi la faire évoluer.

    Néanmoins, pour préparer le Dakar, plus les conditions de test sont difficiles, plus elles deviennent réalistes. Les trois pilotes sont donc maintenant bien préparés pour la plus exigeante des épreuves de sport automobile après avoir pu tester leur auto dans des conditions très variées. Parmi les obstacles rencontrés par le team au Maroc, les pierres, les dunes de sable, les pistes étroites en gravier et, à plus grande vitesse, les grandes étendues plates.

    Je suis venu ici peut-être 15 fois dans ma carrière mais je n’ai jamais roulé aussi vite : la façon dont travaillent les suspensions en particulier sur la PEUGEOT 2008 DKR est tout simplement fantastique » raconte Peterhansel. « Même au-dessus des dunes, c’est incroyable d’avoir autant de grip avec seulement deux roues motrices. La voiture est vraiment rapide même s’il est difficile de savoir comment elle se situe par rapport aux autres. Une chose est sûre, elle est bien née. Et comme c’est une deux roues motrices, il faut un style de conduite propre – pas trop de travers - et c’est quelque chose que j’ai réussi à faire durant le test. »

    Cyril Despres, le rookie de l’équipe, commente : « J’ai encore beaucoup à apprendre mais je me sens vraiment dans la voiture comme à la maison. La façon de piloter n’est pas très différente d’une moto mais c’est beaucoup moins fatigant pour les jambes et pour les genoux : pour la première fois depuis longtemps, je n’ai mal nulle part après une série de tests avant le départ du Dakar. Et maintenant, je réalise vraiment à quel point c’était difficile de piloter et de naviguer en même temps. Je me demande d’ailleurs comment je faisais avant parce que j’ai depuis appris à travailler avec mon co-pilote qui, lui, prend tellement de choses en charge ! Pour moi, ce test avait pour but de parvenir à adapter mon expérience moto à la voiture. A certains endroits, j’aurais été plus rapide avec la moto mais la plupart du temps, j’allais vraiment très vite avec la voiture ! »

    Carlos Sainz a lui aussi pu tester la large variété des routes africaines en travaillant sur les réglages et en effectuant de longues boucles de test – plus de 250 km à chaque fois - afin de reproduire les journées intenses caractéristiques du Dakar.

    « Ce programme est un nouveau défi, reconnaît le double champion du monde des rallyes. Construire une voiture pour le Dakar est toujours difficile mais construire une voiture qui correspond à un concept entièrement nouveau, c’est très intéressant et j’y crois complètement. Là, nous commençons à comprendre la voiture et j’ai hâte d’être au départ du rallye. Nous avons réussi à accumuler les kilomètres dans des conditions représentatives et c’était notre objectif. »

    Tout se jouera entre le 4 et le 17 janvier 2015 avec 9000 kilomètres d’une course éprouvante à travers 3 pays.

    « Nous avons travaillé non-stop pour que les trois voitures soient prêtes » conclut Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. « Maintenant que nos tests au Maroc sont terminés et que les voitures sont en chemin pour l’Argentine, le départ de la course sera la prochaine étape de notre aventure. »

  10. #10
    Administrateur Avatar de Fabien
    Inscrit
    16/02/2011
    Localisation
    Hyères Les Palmiers - Var
    Messages
    14 508
    Véhicule
    Peugeot 208 GTi BPS Rouge Rubis
    Kilométrage
    17000 kms
    Blog Entries
    155
    Images
    1078
    Mentionné
    974 Post(s)
    Taggué
    Sujet(s)

    Re: 2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux t

    Team Peugeot-Total : la tête dans la course



    La nouvelle année démarre fort au son des PEUGEOT 2008 DKR qui va résonner dans toute l’Amérique du Sud. Après leur arrivée en Argentine, les voitures ont effectué un shakedown et ultimes réglages afin d’être prêtes pour la course. Le team Peugeot-Total est désormais dans les starting blocks du Dakar 2015 et ses 9.000 km de terrain très difficile qui en font le rallye le plus exigeant du monde.
    Après de longs mois de mise au point et les essais très poussés au Maroc en décembre dernier, les trois Peugeot 2008 DKR sont arrivées par bateau à Buenos Aires, Argentine, où elles ont été rejointes par l’ensemble du team. Derniers préparatifs, rangements et peaufinage ont rapidement laissé place à l’action avec la mise en jambe des voitures.

    L’objectif du shakedown portait sur la mise au point des voitures de Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret, Carlos Sainz/Lucas Cruz et de Cyril Despres/Gilles Picard en vue de se préparer à affronter la première Spéciale du Dakar ce dimanche 4 janvier.

    Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la capitale argentine ont tout de suite mis le team Peugeot-Total dans l’ambiance de ce rallye long de 15 jours aux nombreux imprévus. Le terrain initialement prévu pour le shakedown à une trentaine de km en dehors de Buenos Aires étant devenu impraticable, il a fallu immédiatement trouver un autre endroit propice à cet exercice indispensable.

    “C’est la première fois que je fais un shakedown sur asphalte mais il n’y avait pas d’autre option à cause de ces pluies incessantes, avoue le multiple champion Carlos Sainz. Nous avons rapidement trouvé une solution permettant de tester l’auto et je suis content que tout fonctionne parfaitement ».

    Stéphane Peterhansel, fort de ses 11 victoires au Dakar, a une fois de plus révélé son légendaire sang-froid au cours de cette ultime mise au point avant de présenter son auto aux commissaires de course pour les vérifications techniques : « Nos ingénieurs et mécaniciens sont aux petits soins de notre voiture et cela fait chaud au cœur de voir avec quelle passion chacun fait son job » confie Stéphane pour résumer l’ambiance qui règne au sein du team.

    L’enthousiasme de Cyril Despres, « petit nouveau du 4 roues », est contagieux depuis l’arrivée de l’équipe en Amérique Latine. Ce dernier profite de nombreux conseils afin de tirer le maximum de sa Peugeot 2008 DKR : « Nous serons demain sur le podium départ avant d’attaquer la première Spéciale ».

    Bruno Famin, directeur du Team Peugeot-Total, voit avec satisfaction l’ensemble de son équipe de pilotes, co-pilotes, mécaniciens et ingénieurs aborder ce challenge et donner le meilleur d’elle-même pour les derniers préparatifs avant le jour J : « Ca y est, nous y sommes. Le team a fait d’immenses efforts au cours des dernières semaines pour être prêt aujourd’hui. Je suis fier de ce qui a été accompli jusqu’à présent. Nous sommes prêts pour la première étape et nous allons aborder la suite « step by step ».

    Etape 1: Dimanche, 4 / 7:42 heure locale - 833km (ES. 170km).

Liens sociaux

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
A Propos de nous
Forum 208 GTi : Le premier site sur la Peugeot 208 GTi.
Ce site est indépendant de la société Automobiles Peugeot, dépositaire de la marque Peugeot.
Le Forum sur les réseaux sociaux